Skip to content

Mise en conformité

Les risques électriques

L’Observatoire de la sécurité électrique estime que 7 millions de logements en France sont aujourd’hui en insécurité électrique dont plus de 2,3 millions dangereux car présentant une menace directe pour la sécurité des occupants.

Il s'agit le plus souvent d’installations électriques trop anciennes, ne répondant plus aux critères des normes en vigueur. Ces installations électriques défectueuses sont à l'origine de nombreux incendies domestiques (plus de 80000 sur les 250000 incendies se produisant en France chaque année).

Le bilan de ces accidents domestiques est sans appel - plus de 40% des victimes sont des enfants de moins de 9 ans.

N’attendez pas qu’il soit trop tard !

Court-circuit illustration

Les dangers électriques

Les risques d'incendie

Un problème dans votre installation électrique peut entraîner un risque d'incendie :

  • en cas de court-circuit qui se produit lorsque la phase et le neutre entrent en contact, ce qui provoque une forte hausse de l'intensité électrique ;
  • en cas de surcharge : lorsque l'intensité demandée est trop forte, par exemple en cas d'un nombre trop important d'appareils branchés sur la même prise par l'intermédiaire d'une multiprise.

Risque électrique pour la personne

Le risque électrique concerne également les personnes. En effet, le passage de courant à travers le corps peut avoir des conséquences graves, voire mortelles :

  • L'électrisation désigne les effets physiologiques dus au passage du courant à travers le corps.
  • L'électrocution correspond à un choc électrique mortel.

L'électrisation ou l'électrocution peuvent être entraînées par un contact direct ou indirect :

  • Contact direct : une personne en contact avec le sol touche un conducteur sous tension, par exemple lors du changement d'une ampoule.
  • Contact indirect : une personne en contact avec le sol touche une masse métallique mise accidentellement sous tension alors qu'il y a un défaut d'isolement.

La norme NFC 15-100

Dans le cadre d'une construction ou d'une rénovation totale, c'est la norme NFC 15100 qui s'applique.

L'accès à ce texte est payant mais on peut toutefois en trouver des extraits sur les sites de certains fabricants, qui sont pratiques mais restent incomplets.

C'est l'une des raisons pour lesquelles il est nécessaire de faire appel à un professionnel.

Lien officiel (vers la norme complète; payant) : Boutique de l'Afnor

Règlement thermique 2012

Depuis le 1er janvier 2013, les exigences de performance énergétique et de moyens que les bâtiments tertiaires et industriels doivent respecter ont été précisées (RT 2012).

Les constructions dont le permis de construire ou la déclaration préalable ont été déposés à partir du 1er janvier 2013, sont concernées par un décret et un arrêté publiés au Journal Officiel le 30 décembre 2012 et le 1er janvier 2013. Ils sont relatifs aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments neufs.

La RT 2012 fixe les consommations d’énergie de la future réglementation à celles du niveau Bâtiment Basse Consommation actuel, à savoir le niveau le plus exigeant du label « haute performance énergétique » réglementaire.